Ashtanga Yoga: les 10 attitudes personnelles et relationnelles: Yama et Niyama

Mots-clé : yoga sutras, attitudes relationnelles (Yama), attitudes personnelles (Niyama)

Le Yoga-sutra est le texte fondateur du yoga, écrit par Patanjali (médecin, grammairien et philosophe). C’est un recueil d’aphorismes (petites phrases pleines de sagesse) qui nous guide vers la sérénité, la santé, l’équilibre.

Dans le deuxième chapitre (« Le cheminement » ou « La transformation »), les aphorismes 28 à 45, présentent l’Ashtanga Yoga (Le Yoga aux 8 membres, « anga » en sanskrit se traduit par « membre » et « ashta » par « huit »). Patanjali nous présente ici le Yoga comme un corps aux 8 membres.

Le Yoga aux 8 membres est un ensemble complet et progressif de techniques proposées pour prévenir ou dépasser les épreuves sur le chemin du yoga, en apaisant et renforçant notre mental.

L’approche proposée est intelligente et progressive : toutes les couches de l’Etre sont intégrées, de l’extérieur vers l’intérieur. Par extrapolation, nous pouvons nous inspirer afin de dépasser les épreuves dans notre vie.

Cet ensemble comprend 8 étapes progressives à intégrer tant dans la pratique du yoga que dans sa vie, dans sa relation au monde et à soi-même :

    1. cinq attitudes et principes relationnels – Yama
    2. cinq attitudes et principes personnels – Nyama
    3. la bonne posture dans le yoga et … dans la Vie – Asana
    4. la respiration – Pranayama
    5. la maîtrise des sens – Prathyahara
    6. la concentration – Dharana
    7. la méditation – Dhyana
    8. la pleine conscience, méditation profonde – Samadhi.

Voici le résumé des aphorismes où Patanjali développe sa méthode Ashtanga Yoga:

YS II 28- La pratique des exercices du yoga Asthanga avec ses 8 membres, vous amène progressivement 3 fruits :

  • éliminer les impuretés physiques, mentales ou d’autre nature, toutes sortes de débris et d’encombrements inutiles. Le yoga est un puissant système de purification du corps, du mental, des émotions, des relations.
  • grâce à cela, votre compréhension s’affine vers la sagesse, vous devenez plus à l’écoute de ce qui est bon pour vous, plus clairvoyant. En conséquence, vous orientez mieux vos choix, votre vie.
  • vous pouvez plus facilement faire la distinction entre « Celui qui perçoit » (la conscience, l’Etre profond, le vrai Soi) et « ce qui est perçu » (le monde matériel et changeant, qui inclut votre corps et votre mental). Il en résulte une perception claire de la réalité : viveka

YS II 29- Les exercices de yoga se regroupent en huit « membres » : l’attitude ou la relation au monde extérieur et aux autres YAMA, à soi-même NYAMA, au corps ASANA, au souffle PRANAYAMA, aux sens PRATYAHARA (la maitrise des sens), la concentration DHARANA, la méditation DHYANA, l’état d’unité (intégration) SAMADHI.

YS II 30– Les cinq attitudes relationnelles YAMA sont les suivantes :

    1. AHIMSA – la non-nuisance, la bienveillance,
    2. SATHYA -la sincérité, la cohérence, l’authenticité,
    3. ASTEYA – la non-convoitise, l’honnêteté,
    4. BRAMACHARYA – la modération en toute choses, la tempérance, la fidélité
    5. APARIGRAHA – la non-avidité, l’absence de cupidité, le refus de possessions inutiles.

YS II 31- Ces attitudes ont un caractère universel car elles ne dépendent ni de la façon de vivre, ni du lieu, ni de l’époque ni des circonstances. C’est le grand vœu, un comportement noble.

YS II 32- Les cinq attitudes personnelles NIYAMA sont les suivantes :

    1. SAUCA – la pureté du corps et de l’esprit,
    2. SAMTOSHA – le contentement, la sérénité, cultiver des pensées positives,
    3. TAPAH – purifier (des pratiques purifiantes),
    4. SVADHYAYA – la connaissance de soi, la réflexion, la lecture des textes
    5. ISVARA-PRANIDHANA – l’acceptation ou le lâcher-prise, la reconnaissance d’une Force supérieure (qui inclut aussi l’acceptation de nos limites)

YS II 33- Au temps du tourment (lors des moments d’hésitation ou de doute, ou de tentations difficiles), Patanjali nous conseille de pratiquer le réajustement (pratipaksa bhavana), c’est-à-dire adopter l’attitude mentale opposée au tourment. Quand vos pensées perturbent ces attitudes Yama ou Niyama, changez vos idées, prenez du recul ou demandez conseil, faites une pratique de yoga pour revenir vers la sérénité, ou encore réfléchissez aux mauvaises conséquences possibles de ces pensées erronées ou tentations diverses.

YS II 34- Les pulsions contraires, les tentations peuvent se manifester à différents niveaux, comme la violence, mais aussi comme toute autre situation qui dérègle la paix intérieure, qui crée un conflit.

Ces pulsions contraires à une attitude équilibrée, juste, proviennent d’un mental instable, habité par les 3 ennemis internes, qu’on peut ressentir comme des signes avant-coureurs :

    • avidité ou impatience- lobha
    • colère – krodha
    • égarement, aveuglement – moha

En cédant à cette tentation, le yogi sera entrainé dans des actions générant des souffrances et de la confusion, tôt ou tard.

Que vous en soyez directement l’acteur ou que vous vous contentiez de les provoquer ou même de les approuver, ces pensées perturbatrices sont source de souffrance et de confusion quel que soit l’intensité de leur manifestation. Cependant, en adaptant le réajustement, en développant les attitudes opposées, vous pouvez y remédier.

Les fruits (bénéfices) des 5 attitudes relationnelles YAMA

YS II 35- La non-violence (bienveillance) fermement établie vous permet de réduire toutes les réactions d’hostilité autour de vous, par exemple, l’amitié pour les autres déclenchera autour de vous des réactions d’amitié.

YS II 36- La sincérité (authenticité, la vérité de parole et d’action) engendre une parfaite concordance entre l’action et son résultat. Votre action porte des fruits appropriés.

YS II 37- L’honnêteté (non convoitise) développe en vous le sentiment d’avoir les plus grandes richesses. Vous recevez au bon moment tout ce dont vous avez besoin pour vos actions.

YS II 38- La tempérance (modération) étant parfaitement installée, cela vous conduit à ressentir une grande force intérieure, vitalité (virya), une bonne énergie de vie. C’est également vrai lorsque vous n’êtes pas l’esclave de vos avidités ou de vos désirs quels qu’ils soient. Nous gaspillons beaucoup d’énergie par manque de modération physique, psychique, affective, ou sensuelle …

YS II 39- La non-avidité pour les biens matériels vous conduit à apprécier le sens réel de l’existence dans le présent. En effet, elle vous permet de ne pas rester accroché à ce que vous possédez ou à ce que vous avez expérimenté. Vous pouvez « tourner la page » et ne pas vous encombrer inutilement. Vous êtes alors plus libres pour accéder à de nouvelles expériences et comprendre le véritable sens de votre existence.

Les fruits des 5 attitudes personnelles NIYAMA:

Pour rappel, les Niyamas sont la pureté, le contentement, l’ascèse purifiante, la connaissance de soi, la confiance (lâcher-prise). La pureté s’applique au physique et au mental, Patanjali lui consacre 2 aphorismes.

YS II 40- Les fruits de la pureté physique sont une distanciation par rapport à votre corps (vous ne vous identifiez pas à votre corps) et des relations harmonieuses avec les autres. Car vous voyez en eux, comme en vous, le vrai Etre, au-delà des apparences. Pour le yogin établi dans cette attitude, son corps est comme un temple : il l’entretient et le respecte sans s’y identifier.

YS II 41- La pureté corporelle favorise votre clarté mentale, l’émergence d’un esprit positif et développe votre concentration (faculté de diriger votre attention facilement vers un seul but).

L’aptitude à se concentrer paisiblement est le prérequis nécessaire pour pouvoir méditer.

YS II 42- Le yogin entretient un esprit de contentement, une satisfaction en toutes situations. (le mental ordinaire a une fâcheuse tendance vers des sentiments de frustration !). Le fruit du contentement est un véritable sentiment de bonheur profond.

YS II 43– La discipline de vie (tapas, l’ascèse purifiante) vise à réduire puis à éliminer les impuretés, les toxines, … de nos corps : physique, psychique, énergétique. Elle s’exprime par toute pratique qui purifie votre corps, vos sens, votre mental et toute habitude qui permet d’éviter d’accumuler des nouveaux débris. Engagez-vous à diminuer toutes les perturbations qui peuvent vous polluer.

Exemple : une pratique régulière du yoga couplée à la respiration, une alimentation sattvique, pure, des cures de detox, pranayama, méditations, …

Le bénéfice : votre corps ainsi que tout votre appareil sensoriel et mental acquièrent une grande vitalité et clarté. Energie, santé et l’aptitude à la concentration sont les fruits de la pratique régulière de l’ascèse.

YS II 44- L’étude de soi-même, le travail d’écoute intérieure, fait découvrir le chemin personnel qui illumine la vie intérieure. Connaissance de soi, confiance, paix, stabilité.

YS II 45- Le détachement (ou lâcher-prise) la confiance en la vie, en vous et dans les autres, vous permet de réaliser l’état d’intégration (Samadhi état de méditation parfaite).

A mesure que ces attitudes YAMA et NIYAMA s’affermissent, s’intègrent dans votre vie quotidienne, deviennent des habitudes, elles portent des fruits …

A vos marques … pratiquez les yamas et niyamas !

    1. Matin ou pm: Je pratique quelques étirements yoga tous les jours avec attention à l’expiration pour purifier mon corps – mental. Expiration longue pendant les asanas.
    1. Soir : J’entraine mon « muscle du contentement», en fin de journée, je me remémore 3 choses dont je suis content.e. Je ressens mon contentement (sourire)
    1. J’applique le Niyama Svadyaya (étude de soi) : je réfléchis : quelle attitude relationnelle (Yama) et quelle attitude personnelle (Niyama) me parle le plus ? Lesquelles ou laquelle est la plus utile à mettre en place pour épanouir ma vie, ma santé, mon bonheur… ?

Bonne pratique !

Sources 

  • First Four Yoga Sutra-s as it is, Dr. Chandrasekaran N.C., YVS Publishers Chennai, 2018
  • La Quintessence du Yoga, traduction et commentaires du Yoga-Sutra de Patanjali par Claude Maréchal et Jean Dethier, édition Pardès, 2018
  • Yoga-Sutras, Patanjali, Traduction du sanscrit et commentaires par Françoise Mazet, Edition Albin Michel collection Spiritualités vivantes, 1991
  • Patanjali Yoga-Sutra, traduction et commentaire de Frans Moors, Les Cahiers de Présence d’esprit, 2001
5 1 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top