La nature de la femme est liée aux phases de la Lune, changeante, qui influence notre énergie, nos humeurs, notre cycle hormonal.

Les mots « lune » et « menstruations » ont les mêmes origines ou sont les mêmes dans certaines langues. Avec le temps linéaire de notre société, on ne prend plus conscience des rythmes de la Lune, ni du fait que les cycles féminins étaient jadis liés à ceux de la Lune. L’éclairage artificiel de nos villes et habitations perturbe davantage cette synchronicité et nous éloigne des rythmes de la nature …

Se réapproprier et honorer les liens qui nous unissent à la Lune, nous permet de mieux nous connaitre, comprendre les fluctuations de notre énergie, de mieux nous accorder ainsi avec les rythmes de la nature.

Les 4 phases de la Lune et nous

Le mois lunaire dure 29,5 jours, il influence nombreux phénomènes naturels, dont nos rythmes biologiques. On observe au fil du mois, 4 phases principales du cycle lunaire: Nouvelle Lune, Lune Croissante, Pleine Lune et Lune Décroissante.

La Nouvelle Lune symbolise l’hiver, l’intériorité, les menstruations, les projets sont en gestation… L’énergie est plus faible, on a besoin de calme, d’intériorité, d’écouter ses besoins de repos, de sommeil, de douceur, ou lenteur. On est en général plus sensible, plus facilement irritée par les petits tracas de la vie quotidienne.

La Lune Croissante correspond au printemps, à l’éveil. Elle est liée à la période entre la fin des menstruations et l’ovulation. C’est le bon moment pour mettre en route des nouveaux projets, ou continuer les projets déjà en cours car nous avons de l’énergie, de l’enthousiasme, de la confiance. On est aussi moins impactée par les tracas quotidiens qu’on dépasse facilement.

La Pleine Lune symbolise l’été, la plénitude. Cette phase lunaire est liée au moment de l’ovulation (2 à 3 jours avant, à quelques jours après). Nous sommes confiantes, pleines d’énergie, rayonnantes, même dynamiques, réceptives aux besoins des autres. La libido est épanouie, on a envie de partage, d’amour… C’est l’occasion de mettre cette énergie au service de nos projets.

La Lune Décroissante c’est l’automne, la récolte, le changement vers une phase où notre énergie peut être en baisse, notre dynamisme s’oriente vers un besoin de ralentir, et notre équilibre émotionnel est plus fragile (sautes d’humeur, frustrations, plus critique ou intolérante avec soi ou les autres).

L’idée n’est pas de se coller à un modèle rigide, mais juste de prendre conscience de ces qualités changeantes liées aux phases de la Lune, et de mettre toutes les chances de son coté en vue d’équilibrer son énergie et ses émotions. Par exemple, lors de la Nouvelle Lune ou de la Lune Décroissante, on peut être plus attentive à dormir plus, ou à éviter de se surcharger de projets, faire plus de Yoga et adapter sa pratique Yoga à la phase de son énergie…

De manière générale, tant les femmes que les hommes, en pratiquant plus régulièrement le Yoga, ils/elles renforcent leur corps et leur mental, et deviennent plus stables et plus fort.es par rapport à tout changement.

Connaissance de soi, de son corps, de son cycle

Certaines femmes observent leur « calendrier lunaire », c’est-à-dire elles notent dans un carnet les dates clés de leur cycle hormonal (la date du début des règles et la durée, l’ovulation, et la date de fin du cycle) et les 4 phases de la Lune. Elles notent également d’autres signes physiques ou psychologiques comme par exemple : les états émotionnels, les douleurs ou petits malaises (tensions des seins, douleurs d’ovulation, etc.). Au fil des mois, le calendrier de son cycle et du cycle lunaire, permet aux femmes de mieux se connaitre et ainsi de pouvoir en tenir compte pour améliorer ou renforcer leur équilibre hormonal, leur santé.

Le cycle hormonal est facile à observer avec une méthode symptothermique, par exemple Sensiplan, méthode allemande de régulation naturelle de la fertilité et de connaissance de soi. La femme observe plusieurs changements naturels dans son corps pour déterminer les phases fertiles ou infertiles de son cycle, ainsi que le moment de l’ovulation (ou détecter si un cycle ne présente pas d’ovulation).

Cette méthode peut servir plusieurs objectifs :

  • mieux connaitre le fonctionnement de son corps et de son cycle,
  • être une méthode fiable de contraception naturelle,
  • aider à la conception,
  • ou encore comme méthode de biofeedback pour mieux régulariser son cycle ou pour diminuer des symptômes gênants tels que le syndrome pré-menstruel ou de la pré-ménopause, ou ceux liés à la puberté, au stress, à la fatigue, etc.

Une femme peut apprendre à observer son cycle avec Sensiplan en 4 cours, à Ottignies LLN, ou Online. Pour plus d’informations concernant la formation et la méthode Sensiplan :

www.laVoieversSoi.be/sensiplan

Connaitre et honorer son cycle et sa fertilité, ainsi que les influences de la Lune, c’est découvrir en nous un potentiel de liberté, de créativité. Cela nous permet d’accueillir et d’accepter avec sagesse et douceur, tout nos changements et fluctuations d’énergie et d’émotions.

Sources

  • La Médicine des Femmes, Mona Hébert, éditions du Roseau, 2003
  • La femme lunaire, Miranda Gray, Editions Jouvence, 1994
  • https://symptothermie.info/
Blog précédent

La Lune dans les Yoga-Sûtras

Blog suivant

Qu’est ce que la Yoga Thérapie ?

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top