La Lune nous influence tous, les femmes étant plus sensibles aux fluctuations de l’énergie lunaire. Nous faisons tous partie de l’UNIVERS, même si souvent on l’oublie… Nous reconnecter à la Lune, en pratiquant par exemple « La Salutation à la Lune » le soir, nous permet de sentir que nous faisons partie d’un « Tout », connecté.es à la nature. Cette attitude peut nous aider à lâcher-prise, à nous détendre ;).

On observe au fil du mois, 4 phases principales du cycle lunaire: Nouvelle Lune, Lune Croissante, Pleine Lune et Lune Décroissante.

Si on prend l’habitude d’observer la Lune, nous pouvons vivre en harmonie avec ses 4 phases. Nous allons peut-être mieux comprendre les fluctuations de notre énergie. Par exemple à la Nouvelle Lune on peut se sentir parfois fatigué.e, avec l’énergie au ras de pâquerettes… ou à la Pleine Lune on peut être plus sensible.

La Lune dans les Yoga-Sûtras et dans la pratique Yoga 

Dans le célèbre traité « les Yoga-Sûtras», Patanjali dédie 3 sûtras du 3ème chapitre aux astres, et notamment au Soleil, à la Lune et à l’Etoile Polaire. Il explique quel pouvoir se développe en nous si nous pratiquons le samyama (concentration, méditation, samadhi) sur ces 3 astres.

L’aphorisme III.27 affirme qu’en méditant sur la Lune, la reine de la nuit, nous développons « notre connaissance de l’organisation des étoiles dans le ciel », c’est-à-dire la connaissance de la place respective des éléments du système solaire. Ainsi, nous développons notre esprit d’analyse (l’organisation des éléments d’un ensemble), tout en apaisant notre mental (citta).

Le Soleil est l’astre de la lumière, le centre, l’éveil de la connaissance (esprit de synthèse), de la chaleur, et est associé au cerveau gauche. La Lune éclaire le ciel la nuit et nous révèle les constellations, l’ordonnance des étoiles (esprit d’analyse). elle est liée au sommeil, à l’intuition, à l’énergie féminine, au mental (citta), au cerveau droit.

Dans la tradition indienne, « la Lune représente une déesse, la reine de la nuit, elle correspond donc au nectar sacré (amrta), breuvage d’immortalité et de douceur » (Bernard Bouanchaud, Yoga-Sutra de Patanjali).

La Lune influence notre mental (citta), dans ces changements perpétuels. Méditer ou chanter des mantras liés à la Lune apaise notre mental, permet de le calmer, de diminuer certaines peurs ou agitations, de diminuer également les sensations de « surchauffe » ou les bouffées de chaleur de la pré-ménopause chez les femmes.

Visualisez-vous allongé.e dans un beau jardin, sous un ciel étoilé avec une belle Lune, et sentez les rayons de la Lune se déposer sur votre peau, sur tout le corps, en pénétrant chacune de vos cellules de plus en plus profondément. Vous sentirez des sensations de calme, d’apaisement, de fraicheur.

Sources

Dr N.C Chandrasekaran, First Four Yoga Sutra-s as it is, de Dr. Chandrasekaran N.C., YVS Publishers Chennai, 2018

Bernard Bouanchaud, Yoga-Sûtra de Patanjali, Miroir de Soi, Editions Agâmât, 2011

Claude Maréchal, La Quitessance du Yoga, traduction et commentaires du Yoga-Sûtra de Patanjali, Edition Pardès, 2018

Blog précédent

Comment se créent les nouvelles bonnes habitudes ? Le point de vue des neurosciences et du Yoga

Blog suivant

La Lune et les Femmes

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top